Quel épaisseur de laine de verre pour isoler des combles ?

Isoler ses combles est essentiel pour maintenir une température agréable dans la maison et réduire les pertes énergétiques. La laine de verre est l’un des matériaux les plus populaires pour l’isolation des combles perdus, semi-perdus ou habitables. Cependant, l’épaisseur de la laine de verre nécessaire pour isoler des combles dépend de plusieurs facteurs. Voici ce qu’il faut savoir.

Isolation des combles perdus avec de la laine de verre

Les combles perdus sont des espaces vides et inaccessibles situés sous le toit. Pour isoler ces combles, on utilise généralement des rouleaux ou des panneaux de laine de verre. L’épaisseur de la laine de verre dépend du coefficient de résistance thermique (R) souhaité.

Le coefficient R dépend de la zone géographique où vous vivez et de la réglementation en vigueur. En France, la réglementation thermique RT 2012 définit le niveau de performance énergétique des bâtiments neufs et rénovés. Pour les combles perdus, la valeur minimale du coefficient R est 7 m² K/W.

Selon le fabricant, l’épaisseur de la laine de verre nécessaire pour atteindre une résistance thermique de 7 m² K/W varie entre 240 et 400 mm. Pour des performances supérieures, il faut augmenter l’épaisseur de la laine de verre.

Isolation des combles semi-perdus avec de la laine de verre

Les combles semi-perdus sont des greniers aménageables mais dont la hauteur sous plafond est insuffisante pour être habitables. Pour isoler ces combles, on utilise généralement des panneaux de laine de verre à poser entre les chevrons.

L’épaisseur de la laine de verre dépend ici encore du coefficient de résistance thermique souhaité. Pour atteindre une valeur minimale de R=6 m² K/W, il faut poser des panneaux d’une épaisseur de 200 à 220 mm. Pour des performances supérieures, il faut augmenter l’épaisseur de la laine de verre.

Isolation des combles habitables avec de la laine de verre

Les combles habitables sont des espaces aménagés qui peuvent être utilisés comme chambres, salles de jeux, bureaux, etc. Pour isoler ces combles, on utilise généralement des panneaux de laine de verre à poser entre les chevrons, à recouvrir d’un parement de finition.

L’épaisseur de la laine de verre dépend ici encore du coefficient de résistance thermique souhaité. Pour atteindre une valeur minimale de R=6 m² K/W, il faut poser des panneaux d’une épaisseur de 160 à 200 mm. Pour des performances supérieures, il faut augmenter l’épaisseur de la laine de verre.

Quelles marques de laine de verre choisir pour isoler ses combles ?

Il existe de nombreuses marques de laine de verre sur le marché, telles que Isover, Knauf, Rockwool, URSA, etc. Ces marques proposent des produits adaptés à tous les types d’isolations, avec des coefficients R variés et des formats adaptés aux combles, murs et plafonds.

Il est recommandé de choisir une laine de verre certifiée ACERMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants) pour garantir une isolation de qualité et respectueuse de l’environnement.

FAQ :

Comment calculer l’épaisseur de laine de verre nécessaire pour isoler des combles ?

Pour calculer l’épaisseur de laine de verre nécessaire, il faut connaître le coefficient de résistance thermique souhaité, qui dépend de la zone géographique où vous vivez et de la réglementation en vigueur. En France, la réglementation thermique RT 2012 définit le niveau de performance énergétique des bâtiments neufs et rénovés.

Est-il utile de doubler l’isolation des combles avec de la laine de verre ?

Si vous avez déjà une couche d’isolant dans vos combles, il n’est pas nécessaire de la doubler si elle est conforme aux exigences thermiques en vigueur. Cependant, si cette couche est insuffisante ou trop ancienne, il peut être utile d’ajouter une nouvelle couche pour améliorer la performance thermique de votre maison.

La laine de verre est-elle toxique pour la santé ?

La laine de verre est un matériau inoffensif pour la santé si elle est manipulée correctement et posée selon les règles de sécurité. Cependant, il est recommandé de porter des gants, un masque et des lunettes de protection lors de la manipulation de la laine de verre pour éviter tout irritant respiratoire ou cutané.