Quelles sont les 2 techniques d’isolation des combles perdus ?

Quelles sont les 2 techniques d’isolation des combles perdus ?

Les combles perdus sont l’espace situé entre le plafond et le toit, qui n’est pas aménagé. Leur isolation est souvent négligée et pourtant elle est essentielle pour assurer le confort thermique de la maison et réaliser des économies d’énergie. Quelles sont les 2 techniques d’isolation des combles perdus les plus répandues ?

La méthode de la laine déroulée

La première technique consiste à poser de la laine entre les solives de plancher du grenier, donc facilement accessible depuis l’intérieur de la maison. Il faut toutefois être en mesure d’y accéder facilement pour pouvoir poser l’isolant avec une machine, une échelle et un équipement de sécurité. Cette technique est relativement simple à poser soi-même et nécessite peu de matériel. Cependant, elle peut être inefficace si l’on ne respecte pas la quantité d’isolant nécessaire en fonction des performances thermiques visées.

De plus, une fois l’isolant déroulé, il n’est pas toujours simple de s’assurer de la qualité de la pose, car des zones peuvent être manquantes ou mal isolées ce qui peut entraîner des ponts thermiques.

La méthode du soufflage

La deuxième technique la plus courante pour isoler les combles perdus est celle du soufflage. Il s’agit d’insuffler de la ouate de cellulose ou de la laine de verre ou de roche avec une machine spéciale, qui garantit une répartition homogène et une pose rapide sans déranger l’environnement du combles. Cette technique est donc très efficace et permet d’isoler facilement les combles perdus même ceux qui sont difficiles d’accès. La méthode du soufflage présente également l’avantage de supprimer les ponts thermiques et de réduire les bruits de circulation. Pour cette technique, il est toutefois préférable de faire appel à un professionnel qui maîtrise la pose de l’isolant et dispose du matériel adéquat.

Tableau comparatif des 2 techniques d’isolation des combles perdus

Pour mieux comprendre les avantages et les inconvénients de chaque technique, voici un petit comparatif :

| | Méthode de la laine déroulée | Méthode du soufflage |

| — | — | — |

| Accessibilité | Facile si accès facile | Tous les combles perdus y compris les plus difficiles |

| Pose | Simplissime | Faire appel à un professionnel |

| Qualité de la pose | Difficile à contrôler parfaitement | Homogène sur toute la surface à isoler |

| Durée de la pose | Rapide | Plus rapide |

| Coût | Faible | Plus élevé |

| Efficacité thermique | Bonne si quantités suffisantes | Excellente |

FAQ sur l’isolation des combles perdus

Q : Quel est le meilleur isolant pour les combles perdus ?

R : La laine de verre ou la ouate de cellulose sont des isolants très performants pour les combles perdus.

Q : L’isolation des combles perdus est-elle rentable ?

R : Oui, l’isolation des combles perdus permet de réaliser des économies de chauffage non-négligeables, jusqu’à 30 % voire plus en fonction de la qualité de l’isolation.

Q : Peut-on cumuler les aides pour l’isolation des combles perdus ?

R : Oui, il est possible de cumuler les aides de l’Etat pour l’isolation des combles perdus, notamment la prime énergie et le crédit d’impôt transition énergétique.

Q : La méthode du soufflage est-elle bruyante ?

R : Non, la méthode du soufflage est peu bruyante, mais nécessite toutefois l’utilisation d’une machine spéciale.

Conclusion

Isoler les combles perdus est une étape incontournable pour améliorer le confort thermique de la maison et réaliser des économies d’énergie. Les 2 techniques d’isolation des combles perdus les plus utilisées sont la méthode de la laine déroulée et la méthode du soufflage. Si la première est facile à mettre en place, mais nécessite une certaine rigueur pour être efficace, la seconde est plus rapide et garantit une isolation homogène sur toute la surface des combles. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous aider à déterminer la méthode d’isolation la plus adaptée à votre situation.